?

Log in

No account? Create an account

НАБЛЮДАТЕЛЬ


(p.315) Mais nous fûmes interrompus et je me souvins du cave a…

Recent Entries · Archive · Friends · Profile

* * *
(p.315) Mais nous fûmes interrompus et je me souvins du cave a cosequentiariis de Leibnitz.

La plupart des hommes ne raisonnent que trop avec cette fausse et implacable logique. - Je suis le drapeau A qui est, je n'en doute pas, celui de la (p. 316) justice; mon voisin suit le drapeau B qui, j'en suis encore certain, est celui de l'injustice. Donc mon voisin est un méchant homme.

Eh non! logiciens furibonds; à quelque drapeau que vous apparteniez, ne raisonnez pas avec cette inhumanité! Souvenez-vous qu'en partant d'une donnée défavorable quelconque (et y a-t-il quelque part une société ou un individu qui n'en présente de telles!) et en procédant avec une rigueur inexorable de conséquence en conséquence, il est facile à tout le monde d'arriver à cette conclusion: Hors de nous quatre, tous les hommes méritent d'être brûlés vifs; et même, si a lieu un scrutin plus rigoureux, chacun des quatre dira: Tous les hommes méritent d'être brûlés vifs, excepté moi.

Ce rigorisme vulgaire est souverainement antiphilosophique. Il peut y avoir de la sagesse dans une défiance modérée; dans une défiance poussée à l'extrême, jamais.

Depuis l'avis qui m'avait été donné sur cet ange gardien, je m'appliquais plus qu'auparavant à l'étudier, et chaque jour me lassait persuadé davantage de son inoffensive et généreuse nature.

Dans une société constituée plus ou moins bien, peu importe, toutes les charges sociales que la conscience de tous ne déclare pas infâmes, toutes les charges sociales qui s'annoncent comme devant coopérer noblement au bien public, et dont les promesses se font croire d'un grand nombre de personnes, toutes les charges dans lesquelles on ne sau-

(p. 317) raît nier sans absurdité qu'on ait vu d'honnêtes gens, peuvent toujours être remplies par gens honnêtes.

(Mémoires de Silvio Pellico "De saluces", traduits de l'italien, précédés d'une introduction biographique, par A. de Latour, et augmentés de notes historiques par P. Maroncelli. Bruxelles. J.P. Meline, Libraire-Éditeur. 1833)
* * *